top of page

Être Au Pair en Nouvelle-Zélande : un retour d'expérience

Dernière mise à jour : 1 avr. 2023

Aujourd'hui, étudiants du globe vous partage le retour d'expérience de Capucine. Originaire de Neuflize dans les Ardennes en France, elle est partie en Nouvelle-Zélande pendant un peu plus de 8 mois pour être Au Pair. Au jeune âge de 18 ans, elle s'est occupée de 3 petites filles et elle vous partage son retour d'expérience.


etudiantsduglobe.com aupair en Nouvelle-Zélande
Nouvelle-Zélande

Nous avons posé un maximum de questions à Capucine pour vous aider à avoir une idée précise de la vie d'une jeune Aupair en Nouvelle-Zélande. Elle vous partage tout sur son expérience, ainsi que ses ressentis et conseils, pour vous aider à vivre votre experience Au pair.



"Ils n’ont pas eu le choix (mes parents). J’avais tellement envie de partir et j’étais décidée depuis des années. Donc quand je suis descendu un jour en leur disant « je pars en Nouvelle-Zélande je veux être au pair » avec plein de papier de mes recherches en main, ils m’ont soutenu et encouragé. Ils étaient même fiers!"

Es-tu partie avec un programme ou tu as organisé ton départ toi-même ?


J’avais payé une agence au pair, mais elle n’a pas répondu à mes attentes, je suis donc partie sans programme et j’ai trouvé ma famille sur un groupe Facebook.


Peux-tu nous partager une journée type de ton experience Au Pair en Nouvelle-Zélande ?

J’étais fille au pair dans un quartier résidentiel d’Auckland, je m’occupais de 3 filles : 7 ans, 4 ans et 1 an. Les deux dernières allaient à la crèche (l’école commence le jour des 5 ans là-bas). Je déposais les petites à la crèche puis la grande à l’école, de 9h a 14h30 j’étais en temps libre mais je m’occupais de la maison (linge, ménage, rangements…). À 15h je récupérais la plus grande et on faisait différentes activités : danse quand elle avait cours (pareil pour celle de 4 ans), cuisine, jeux, plage, devoirs…. Ensuite on allait récupérer les plus petites à la crèche, l’heure dépendait de ce qu’on faisait avec la plus grande. Ensuite goûter, douche, préparation du repas et jeux. Les enfants mangeaient quand les parents rentraient. Ensuite j’étais OFF mais souvent je restais avec eux.



Peux-tu nous donner une idée du coût de la vie en Nouvelle-Zélande ?


Pareil qu’en France, sauf pour certains produits comme le fromage et certaines viandes étaient plus chers, mais d’autres produits comme des fruits l’étaient moins qu’en France. Pour le loyer je n’en payais pas, et très peu de transports également.


Est ce que la barrière de la langue est un problème et qu'as tu fais pour t'adapter?


J’ai très vite pris mon courage à deux mains pour parler! Une dame à la crèche m’a dit « parles, même si ce n’est pas du bon Anglais, on te comprendra et on t’aidera. Si tu ne pratiques pas et tu ne laisses pas les gens t’aider, tu ne progresseras pas. » et ça m’a totalement débloqué! J’ai eu beaucoup d’amies allemandes, qui parlent bien anglais et qui m’ont beaucoup aidé.


Comment s'est passé l'adaptation à une nouvelle culture?


Plutôt bien, les Néo-zélandais sont tellement accueillants et gentils.


Dans quel type d'hébergement as-tu logé durant tes expériences ?


Maison de famille.


Les visites que tu recommandes en Nouvelle-Zélande?

TOUT. Absolument tout est à voir en Nouvelle-Zélande ! Mes coups de cœur sont : Milford Sound, Abel Tasman, Mont Cook et Bay of Island.


Quel budget avais-tu avant de partir ?


Je n’en avais pas vraiment… je voulais juste pas trop touché à mon argent « français » je préférais utiliser ce que je gagnais en tant qu’Au pair sans me dire que je le mettais de côté.


Des idées pour économiser de l’argent avant le départ ?


Travailler et prendre ses billets la nuit et les jours de faibles affluences.


Les démarches essentielles à faire avant de partir (visa, assurance, vol, démarches administratives…) ?


J'ai dû prendre le Visa PVT reçu en 24h00, permis international en trois mois et vol pris deux semaines avant le départ.

Qu’est ce que tu aurais aimé savoir avant de partir ?

Que la famille d’accueil ne sera pas TA famille.


Cela t'a donné envie de voyager plus ou une expérience était suffisante ?

C’était le début d’une grande aventure, et depuis je ne cesse de vouloir voyager. Cependant pas en tant que fille au pair, ou alors que quelques semaines.


Ça t'as fait quoi de retourner en France ?

Les Français sont aigris. Mais j’étais contente de retrouver la nourriture française (le pain, le fromage et le saucisson) et mes proches.


Qu'est ce qui te manquait le plus dans ton pays d'origine ?


La nourriture.


Les attentes versus la réalité de ton expérience ?


Je pensais que la famille d’accueil allait être comme une seconde famille pour moi, or j’ai considéré les filles comme des petites sœurs, et les parents comme mes employés.


La plus grande leçon de vie apprise de ton expérience ?

Je sais ce que je vaux, je n’ai pas besoin des gens pour me dire qui je suis ce ou que je veux faire. Si j’ai une envie, un rêve, je peux et je vais le réaliser.


As-tu une ou deux expériences négatives à partager ? qu'est ce que tu en as tiré ?


Les parents tous gentils au début qui me traitaient comme une employée et une « bonne » à la fin. Je les ai juste ignoré et fais comme au début. Mon but était que les filles soient heureuses.


Quelle est selon toi la différence entre voyager et vivre a l'étranger?


Vivre à l’étranger c’est finalement comme vivre en France mais dans un lieu différent de notre lieu de vie « principale » ou familiale. C’est comme quitter nos parents pour partir faire des études dans une autre ville. On ne connaît rien ni personne mais on finit par se faire une routine, des amis… alors que le voyage à l’étranger c’est sans cesse de la découverte.


Es-tu issue d'une famille de voyageurs ? quelqu'un de ta famille a déjà vécu une experience similaire avant toi ou tu es la première à vivre cette experience ?


Mes parents ont toujours beaucoup voyagé, ils ont vécu plusieurs mois aux USA et Canada quand ils étaient en études. Ensuite avec mes frères ils nous ont fait découvrir toute la France et quelques autres pays.


Tes proches t'ont ils été encouragés à partir ou étaient plutôt contre ton départ? (ont ils mal vécu ton départ, sais-tu quelles étaient leurs craintes)


Ils n’ont pas eu le choix. J’avais tellement envie de partir et j’étais décidée. Depuis des années. Donc quand je suis descendu un jour en leur disant « je pars en Nouvelle-Zélande je veux être au pair » avec plein de papier de mes recherches en main, ils m’ont soutenu et encouragé. Ils étaient même fiers ! Malgré tout ça était compliqué de dire au revoir à leur fille de 18 ans qui partait à l’autre bout du monde.


De manière générale, as-tu vécu une expérience positive ou négative et pourquoi ?


Positive. Je suis de base très positive, mais partir vivre à 18 ans seuls dans un pays lointain, ça permet de grandir tellement vite. J’ai vraiment mûri et je suis vraiment heureuse d’avoir fait cette expérience qui m’a permis de réaliser mon rêve d’aller en Nouvelle-Zélande, rêve que j’avais depuis mes 10 ans!


Comment décrirais -tu tes traits de caractères avant le départ : es tu plutôt introverti, casanière, peureuse, curieuse, ou avec un mindset aventures et go for it ?


J’ai toujours eu l’aventure dans l'âme et l’envie de réaliser mes rêves. J’ai toujours dit « quand je veux, je peux ».


En rapport à la question précédente, est ce que ton expérience a changé certaines choses ?


Cette expérience m’a donné encore plus soif d’aventure et d’expérience! Je suis encore plus déterminé. Si j’ai réussi à réaliser mon rêve de la Nouvelle-Zélande, pourquoi pas en réaliser d’autres ? C’est pour ça que je prépare actuellement un séjour de 2 mois en Islande.


aupair en Nouvelle-Zélande - etudiantsduglobe.com
Nouvelle-Zélande
 

Un grand merci à Capucine pour avoir partagé

son expérience Au Pair en Nouvelle-Zélande!


Si vous souhaitez partager votre expérience étudiante ou d'après étude, ou simplement en savoir plus sur l'expérience de Capucine, n'hésitez pas à nous contacter.



34 vues

Comments


bottom of page